Plieger

Plieger : De bonnes données pour un meilleur chiffre d’affaires, tout simplement

Plieger, un grossiste notamment en matériel sanitaire et électrique, a investi beaucoup de temps ces derniers mois dans la saisie de données de produit. Depuis janvier, il utilise la datapool GS1 dans le cadre de sa collaboration avec Intergamma qui leur permet de partager les données plus facilement et plus rapidement. Et cela porte ses fruits. « De meilleures données mènent à un meilleur chiffre d’affaires et vous permettent de gagner du temps. C’est une situation qui profite à tout le monde »

Plieger utilise la datapool GS1 (GS1 GDSN) pour fournir des données produit à Intergamma et à d’autres grands clients retail, explique Bob Gerards, Key accountmanager chez Plieger. « L’avantage principal de cette pratique est que plusieurs de nos clients sont associés à la datapool GS1. Il nous suffit donc de saisir une fois les informations de produit pour qu’elles soient accessibles par nos clients. Avant cela, nous devions saisir les mêmes informations d’un article trois fois pour trois clients différents. Ce système nous fait gagner beaucoup de temps et nous permet de ménager nos efforts. »

Investir dans les données est rentable

Les produits de Plieger vont du matériel d’électricité aux sanitaires en céramique, les spécifications des produits sont donc très variées. La saisie de toutes les données de produit de chaque groupe d’articles est donc très chronophage. « Nous livrons principalement nos articles au retail sous blister. Cela signifie que nous devons connaître les données des emballages en plus des données des produits. Le poids et les dimensions des produits changent lorsqu’ils sont emballés, ce qui complique encore les choses. »

Annemarie van de Geijn, assistante accountmanager et spacemanager s’est occupée de la saisie des données ces derniers mois. Elle explique : « Beaucoup d’informations doivent provenir des fournisseurs et des producteurs. Pour cela, ils doivent eux aussi rassembler les informations nécessaires dont ils ne disposent pas toujours directement. Rassembler toutes ces données prend donc beaucoup de temps au début, mais cet investissement en temps finit par payer. »

Besoin croissant d’informations de produit complètes

Plieger utilise deux canaux de vente : le retail et la vente « aux professionnels ». Bob Gerards explique : « Le canal professionnel est celui par lequel nous vendons la plus grande partie de notre assortiment. Les données de produit de la datapool GS1 sont pourtant aussi destinées au canal de retail, car il s’agit d’une connexion directe avec le consommateur. En raison du développement rapide de la vente en ligne ces dernières années, les besoins en données de produit ont fortement augmenté. La pandémie de coronavirus n’a fait qu’accroître encore cette nécessité. Les consommateurs réclament toujours plus d’informations de produit. C’est pour cette raison que nous souhaitons que les informations de produit soient les plus complètes possible. »

Cela concerne aussi les images de produits. Bob Gerards explique : « Je suis convaincu qu’un produit avec une bonne image se vend mieux. Il existe des robinets de toutes les couleurs et pour savoir lequel s’accorderait le mieux avec l’intérieur, vous aurez besoin d’une image d’ambiance. Cette expérience est très importante. » Annemarie van de Geijn approuve : « Les bonnes informations de produit et une bonne image d’ambiance permettent aux clients de prendre une bonne décision d’achat. »
 

Plieger
Plieger

Les détails de produit améliorent le parcours client

Plieger bénéficie d’une bonne réputation auprès des consommateurs. Bob Gerards explique : « Nous voulons que notre marque ait une bonne place sur le marché. Des données de qualité sont donc essentielles. Le besoin de données ne vient pas seulement des retailers, mais aussi de nous-mêmes. Intergamma nous a encouragés à fournir toutes les données via GS1. Maintenant qu’Intergamma utilise la datapool, toutes les informations des produits Plieger saisies sont également employées pour la vente en ligne via Gamma et Karwei.

Nous fournissons à Intergamma principalement des produits de marques propres. Il y en a environ 1 200 et nous les avons désormais tous associés aux données nécessaires. C’est une valeur ajoutée pour la vente, car cela facilite l’achat. Lorsque les consommateurs commandent en ligne, ils veulent être sûrs d’eux et regardent donc attentivement les détails de produit. De bonnes données entraînent un meilleur chiffre d’affaires, c’est aussi simple que cela. »

Les retours ont aussi leur rôle à jouer. « Ils représentent un coût important dans la vente en ligne. Si vos données sont bonnes, cela permet d’éviter des retours inutiles et de réduire les coûts. Cela améliore le parcours client pour le consommateur et contribue bien sûr aussi à l’image de votre marque. »
 

Mission clé : avec quelles données convaincre le consommateur ?

Selon Annemarie van de Geijn, la collaboration avec Intergamma s’est très bien déroulée, surtout grâce à une bonne communication. « Nous nous sommes toujours transmis du feed-back. Nous demandions à nos fournisseurs les données dont Intergamma souhaitait disposer. Voici donc mon plus précieux conseil : continuez à demander des informations à vos sous-traitants. Par ailleurs, la saisie de toutes les données de produit n’est pas quelque chose que l’on peut faire rapidement, mais cela vaut le coup. Toutes les informations dans la datapool GS1 sont affichées clairement par catégories. Cela vaut vraiment la peine. »

Bob Gerards ajoute : « Mettez-vous à la place du consommateur. Que pensez-vous personnellement qu’il est important de savoir sur un produit en particulier ? Quelles sont les informations qui convaincront votre consommateur de passer à l’achat ? Toute la chaîne doit y réfléchir ensemble. »
 

Blog
16/03/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page:
Blog
16/03/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page: