GRS Retail

GRS Retail : « Préparer les données produit pour une expérience omnichannel »

La philosophie omnichannel est en plein essor chez GRS Retail. Grâce à l’intégration de la datapool de GS1, au déploiement d’un système PIM et une stratégie d’incitation des sous-traitants, cette entreprise gérant 150 jardineries se dit fin prête pour un échange harmonieux de données produit d’ici fin 2022. GRS Retail espère cependant un peu plus de diligence et de qualité de la part des sous-traitants dans la mise à disposition des données produit.

« Nous ne pouvons plus attendre pour prendre des mesures essentielles », déclare Menno de Vreede, responsable de la gestion des informations et de l’automatisation chez GRS Retail. Leurs jardineries affiliées enregistrent un chiffre d’affaires qui varie entre moins d’un demi-million et plus de vingt millions d’euros. « Les jardineries vendent des produits uniques, mais aussi de nombreux articles qui sont disponibles ailleurs. Cela nous oblige à prendre des mesures pour garantir une expérience omnichannel optimale. Nous voulons également empêcher nos entrepreneurs d’effectuer les mêmes tâches. Il vaut mieux faire les choses correctement une bonne fois pour toutes. »

GRS Retail

Une expérience pour le consommateur

Menno De Vreede apprécie le fait que la datapool de GS1 permette d’indiquer par produit à qui les données sont destinées – que ce soit aux Pays-Bas ou en Belgique, les deux pays où sont situées les jardineries affiliées de GRS Retail. « Il est important que les fournisseurs respectent la législation du pays concerné et soient en mesure de fournir une description qui répond aux souhaits du consommateur belge ou néerlandais. Des données produit correctes contribuent après tout, à créer une véritable expérience pour le consommateur sous la forme de la description d’un produit et de son apparence. » 

La datapool fonctionne si tout le monde y participe

GRS Retail accorde une grande confiance à la datapool de GS1. « Nous avons déjà contacté nos 25 principaux fournisseurs. Ils ont commencé à alimenter la base de données en données produit, mais il existe peut-être une centaine d’autres fournisseurs que nous aimerions mettre à contribution. Pour ce qui nous concerne, il sera obligatoire pour les fournisseurs et les retailers de travailler avec la datapool à partir de 2023. En effet, cette initiative n’est réellement utile que si tous les acteurs du secteur y participent. En plus, quand nous remplissons la datapool de GS1, nous nous concentrons d’abord sur les données et les photos du matériel comme les outils et les barbecues. Les plantes, où la comparabilité des articles est moindre, suivront plus tard. » 

GRS Retail

Qualité supérieure aux attentes

Même s’il porte un jugement positif sur l’expérience, le responsable de la gestion des informations estime que des améliorations restent possibles sur certains points. D’une part, c’est maintenant à GRS Retail de prendre des mesures en 2022 pour améliorer et enrichir les données produit en vue de l’adoption des données de la datapool de GS1 par les jardineries. D’autre part, la qualité des données produit est le principal « défi ». 

« Environ 40 000 articles uniques ont déjà été publiés sur la datapool pour GRS Retail, mais pour un grand nombre d’entre eux, il serait assurément possible d’améliorer la qualité des données. » Selon Menno De Vreede, des données améliorées ou enrichies sont indispensables pour que les jardineries puissent concurrencer les entreprises extérieures au secteur. 

« De nombreux fournisseurs n’ont pas encore fourni toutes leurs données. D’autres remplissent les champs obligatoires, mais pas les champs facultatifs, alors que ceux-ci sont souvent pertinents. Un champ comme le "prix conseillé" reste généralement vide. La qualité des données aussi laisse souvent à désirer. Les fournisseurs emploient de nombreuses abréviations et il manque d’uniformité entre les champs remplis par les différents fournisseurs. Enfin, je voudrais insister auprès des fournisseurs pour qu’ils remplissent les champs descriptifs conformément aux conventions de saisie de GS1, sans utiliser systématiquement le même texte de base. Remplissez également tous les attributs commerciaux pertinents pour les articles destinés à être vendus sur des boutiques en ligne. Même si ces champs sont facultatifs. » 

Un seul lien entre les systèmes

GRS Retail

GRS Retail a récemment commencé à utiliser un système de gestion des informations produits (PIM). Dans les mois à venir, ce système sera relié aux autres systèmes de GRS et aux systèmes des jardineries affiliées. « Nous y voyons un premier pas vers une utilisation accrue des données produit. À terme, les magasins en ligne s’orienteront de plus en plus vers la gestion de l’expérience produit, qui inclut par exemple un suivi des avis des clients. » La base de données PIM de GRS, qui contient des données sur les articles, des images de produits et des vidéos, et la datapool de GS1 ont été reliées par une API. Ce lien permet à GRS de récupérer également toutes les données et images de la datapool de GS1.

Commencer à enrichir les données de base

Selon Menno De Vreede, les données de base transmises par les fournisseurs constituent une première étape importante pour GRS et les jardineries affiliées. « Les descriptions et les dimensions sont indispensables, comme les données commerciales pour un site Internet. Une fois ces données complétées, nous pouvons commencer à les enrichir et à lancer un suivi. La ou les deux photos transmises par un fournisseur constituent également une base. Mais en cherchant un peu, on se rend compte que certains produits vendus sur bol.com sont accompagnés d’une dizaine de photos. Ce doit être notre objectif. Les fournisseurs doivent en être conscients : les retailers seront plus en mesure de vendre les articles dont ils transmettent l’intégralité des données et images de vos articles. » 

Les jardineries comprennent l’importance de la présentation des produits en ligne

« Plus les fournisseurs préparent les données et les intègrent tôt à la datapool, plus nos jardineries pourront les utiliser rapidement. L’enrichissement des données est prévu pour 2022 et au-delà. De plus en plus de jardineries comprennent l’importance d’une présentation correcte de leurs produits en ligne. Cela permet de se distinguer de la concurrence et empêche le chiffre d’affaires ne s’envole. C’est la raison pour laquelle nous avons adopté la datapool. » 
 


 

Blog
19/10/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page:
Blog
19/10/2021
Bricolage, Jardinage & Animalerie
Partager cette page: